retour accueil sam
Ga´hra (des hautes mangroves)



Que l'on ne m'appelle plus dorénavant Samuel
Et si elles repoussaient, je les brulerai, mes ailes
Je range mes sourires, et puis j'enfouis le miel
Qui faisait des tartines de mon relationnel
L'époque est au changement, elle est à l'offensive
Elle permet aux gencives de montrer ses canines
Le temps est au abois, j'hurle mon désarroi
A présent, c'est un fait, je m'appelle Gaïhra

Je ne trouve plus d'excuse aux seigneurs de la terre
Du fond de mes mangroves j'ai entendu l'appel
Du peuple du vivant subissant la misère
Et je rugis alors de ma rage nouvelle

J'ai galopé ainsi jusqu'aux contrées arides
J'ai montré mon dégoût des armées fratricides
Jusqu'au palais des rois où j'arrivais en hâte
Les temps sont chaotiques il faut en prendre acte

Je suis ce qu'il vous trotte dans vos pires cauchemars
Je suis l'ombre furtive qui hante vos mémoires
Je suis un demi-Dieu à la fin de l'histoire
Et vous observe là sur le fil du rasoir

Dessous mes doigts avides ma magie destructrice
Brandie jusqu'aux nuages mon épée incisive
Tranchera dans la nuit sous la lune éclatante
Dans la douce avarice, l'injustice régnante

J'ai combattu les trolls, les orques et les gobelins
Assassiné dans l'ombre, apprivoisé les chiens
Me suis fait défenseur des animaux sauvages
Je suis un éclaireur de ces obscurs rivages

J'ai chassé l'hermétique qui voulait le pouvoir
Je me suis affranchi des nymphéenes fables
Antrax n'est plus qu'un leurre à la fin de l'histoire
Et mon ami Dragon dans le désert de Sable
Gardien des talismans, attend que se proclame
L'avenir insatiable...

Je plane par les vents dessus ma bête ailée
Qui crache de son feu sur ces petits points blancs
Et ses griffes acérées pressant comme des tenailles
Ces corps déchiquetés sur le champ de bataille

Demain est au soleil, après la nuit de brume
De brouillard et de grêle, de sang et d'amertume
Par la fissure du diable s'engouffre les armées
Une éternelle chute pour les âmes damnées
Et ma célérité...

Qu'importe alors qui devant moi se dressera
Hermétique rescapé ou Rognard le géant
Je n'ai plus de limite ni même de faux-semblant
Je n'ai dorénavant que l'embarra du choix...
Je m'appelle Gaïhra...



Retour Ó "TeXteS"



www.Alternartiste.net | Accueil | Textes | Musik | Liens | Contact | www.Edo-com.com