retour accueil sam
Il faut encore marcher...



Il faut encore marcher plus loin est la clairière
Plus loin est le ruisseau et mon amour après
La forêt est trop dense ici le jour s'enfuit
Et les rêves abondent dans nos contrées internes

Dans les taillis d'épines mon cœur s'est écorché
Et les habits de ronces ont enveloppé mon corps
Les arbres ont décliné l'invitation troublée
De mon esprit végétatif...

Car au bout du sentier c'est le lever de lune
Avec le hurlement des loups qui l'accompagnent
Dans la phase ascendante de la clarté nocturne
Je rejoindrai la meute avec seule compagne
Que ma timidité...
Et mes crocs acérés...

Et ma peur maladive qui me sert l'estomac
De l'engeance tardive qui me narguait d'effroi
Les combattants s'écroulent sur la terre un par un
Et j'ai troqué mon saoul contre un morceau de pain

Taillé dans le vif je n'ai plus de scrupules
J'ai même le vertige du cheval à bascule
Dans le noir éclatant de ces milliers d'étoiles
Je prends le clair du temps à retisser ma toile

Les avenirs sont chantants, attendent paraît-il
Une goutte de sang pour déclencher l'Histoire
Dans les eaux du levant après les mornes îles
Les pirates guettant la mort de nos mémoires

Je suis un loup peut-être, empli de politesse
Dans l'étroit de la chair et de mes cauchemars
Je me lève l'âme vide sans aucune allégresse
Traverse à pas feutrés et lèche mes escarts
Je suis un loup hurlant...
Et personne n'entend...

A l'appel de la meute il vaut mieux être sourd
Mais la mienne n'a que faire des commandements
Elle se nomme libre et donne libre cours
A l'appel du vivant.

Il faut encore marcher, plus loin est la clairière
Mais la forêt se brûle de ce bel incendie
J'ai laissé derrière moi ce que furent mes manières
Et dans la fumée bleue je guette l'asphyxie.



Retour "TeXteS"



www.Alternartiste.net | Accueil | Textes | Musik | Liens | Contact | www.Edo-com.com