retour accueil sam
Scolopendre II



Je suis le scolopendre revenu fourbu
De ces guerres intestines que je contais jadis
Perdus dans le désert et l'âme vide et nue
Ayant perdu mes pairs je recherche mes fils

Dans la moindre interstice sous le moindre rocher
Au plus profond des failles emplies de sécheresse
Sous mes derniers auspices dans le moindre orifice
J'espère entendre hurler ce qui fut leur détresse

Et je bannis alors ces discours de prêcheurs
Que rien n'est pertinent d'agir l'environnement
Qu'il fait bon dos d'avoir cette paix intérieure
Pour qu'elle puisse s'expanser à l'aube de mille ans

Que le bonheur s'obtient à l'intérieur de soi
Dès lors que nos pardons aient touché nos racines
Mais ils gardent sourire, aussi mon corps est froid,
Se sachant à l'abri des révoltes assassines

Je vais de dunes en dunes, de vallons en vallons
Et les scorpions en fuite ont transmis aux crotales
Ce qu'il reste de moi, leurs désapprobations
Le venin, le soleil, et mon sang qui s'emballe

Je recherche mes fils et mes filles d'autrefois
Pour pouvoir esquisser un semblant de caresse
Et serrer de mes pinces l'allégresse du choix
Et transmettre l'espoir qu'un nouveau jour se naisse

Après le sable fin l'horizon de rocailles
Et peut-être après ça la civilisation
Et ma morsure en berne, et la soif qui tiraille
Et de me faire admettre au royaume des pions



Retour "TeXteS"



www.Alternartiste.net | Accueil | Textes | Musik | Liens | Contact | www.Edo-com.com