retour accueil sam
Prostitution



Je suppute que tu en es une
A ta façon de démarcher
Pour toi, ma chère, pour faire fortune
Il n'y a pas de sot métier

Mais celui qui vient dans sa limousine
Ou dans sa familiale bon marché
Sait-il d'où vient ta triste mine
Dessous tes sourires distingués

Tu te dit maîtresse dans tes choix
Mais tout au fond de l'antichambre
Les lueurs te montrent du doigt
Et tu vois tes rêves se pendre

Demain les fantômes auront disparu
Et tu t'engouffre dans le silence
Dans les bras pleins d'avent de ce triste inconnu
Qui te paiera ta quittance

Bien sûr nous sommes tous et toutes du même crû
Vendant ce qu'est de plus précieux
Le temps qui nous fait dire que l'on a vécu
Avec l'espoir qu'il soit heureux

Ton rôle alors ma chère n's'rait pas si décalé
Si il était vraiment choisi
Qu'avec ou sans tu puisses te loger
Manger dormir baiser et faire ta vie

Ton rôle alors ma chère n'en serait plus un
Tu pourrais le hisser au rang des loisirs
Si tu n'écoutes pas tous ces bons puritains
Qui aiment souffrir pour le plaisir

Mais voilà que déjà au bord de cette route
Une ombre s'approche à petit pas
Peut-être un vieux croulant, un naïf en déroute
Peut-être ça suffira à finir le mois



Retour "TeXteS"



www.Alternartiste.net | Accueil | Textes | Musik | Liens | Contact | www.Edo-com.com